Pacôme Sweet Homme

Un SDF sympatoche, par solitude, en vient à discuter société et politique avec … un pigeon TRÈS cynique !

Mamie et grands-pères 2011/03/21

Filed under: Uncategorized — Frédéric Baylot @ 12:01
Tags: , , ,

 

Le Banni 2011/02/23

cliquer pour agrandir

L’Humanité : Perquisition au domicile d’Éric Woerth –  Les enquêteurs de la brigade financière ont effectué une perquisition au domicile parisien d’Éric Woerth, suspecté de trafic d’influence. Cette information, rapportée par le Monde.fr, a été confirmée par l’avocat d’Éric Woerth qui a affirmé ne voir « que des avantages à ce que l’enquête avance pour qu’on en finisse avec les soupçons injustifiés pesant sur [lui] ». L’instruction de ce volet de l’affaire Bettencourt prend un nouveau tour tandis que l’ancien conseiller de Nicolas Sarkozy, Patrick Ouart, dont le nom figurait dans les enregistrements du majordome de la milliardaire, aurait également été entendu comme témoin..

Yahoo : Eric Woerth : « Je serai le dernier à soutenir Michèle Alliot-Marie »- Depuis quelques jours, la ministre des Affaires Etrangères Michèle Alliot-Marie fait l’objet d’une vive polémique suite à ses vacances passées en Tunisie. Eric Woerth,  maintenant député de l’Oise préfère ne pas apporter son soutien à la ministre des Affaires étrangères… pour une raison assez cocasse. « Je serai le dernier à soutenir Michèle Alliot-Marie parce que mon soutien, probablement, la desservirait et je ne veux pas la desservir. Je suis lucide sur ma situation aujourd’hui », a-t-il déclaré dimanche matin

 

 

perquisition,Éric Woerth,  enquête, brigade financière,trafic d’influence, information,avocat,soupçon,affaire, Bettencourt,Nicolas Sarkozy, Patrick Ouart,  enregistrement, majordome, milliardaire,  témoin, Michèle Alliot-Marie, ministre des Affaires Etrangères ,polémique, vacances, Tunisie,député,soutien,

 

 

Le dernier vol 2011/02/18

cliquer pour agrandir

L’express : La Française s’était pourvue en cassation en août 2010. Après cinq mois d’examen, les trois juges saisis ont rejeté sa requête. Le « Septimo tribunal » devant lequel la Française emprisonnée au Mexique avait déposé son ultime recours (amparo, qui ressemble au pourvoi en cassation en France), a tranché. Et rejeté le recours de Florence Cassez, ce jeudi après-midi.  Il s’agissait du rendez-vous de la dernière chance, pour la Française de 36 ans condamnée à 60 ans de prison pour des enlèvements… Elle clame son innocence depuis le début de l’affaire, fin 2005, et ses avocats pointent les incohérences et les irrégularités du dossier, lors de l’arrestation « mise en scène » devant les caméras, de l’enquête et des audiences. Ce refus des arguments de la défense signifie la fin des recours possibles au Mexique pour la Française dont la peine reste inchangée, avec pour seul recours la Cour interaméricaine des droits de l’homme… Une démarche qui pourrait prendre cinq à six ans, d’après Me Frank Berton, avocat de la Française interviewé sur iTélé et qui se dit « scandalisé » par cette issue. La ministre des Affaires étrangères, Michèle Alliot-Marie, s’est dite « consternée » et a dénoncé un « déni de justice » qui « va peser sur les relations bilatérales », alors que l’année du Mexique en France vient d’être officiellement lancée. « Cette décision est déplorable » et « les conditions dans lesquelles (elle) a été prise sont inadmissibles », a-t-elle insisté.  Plus tôt cette semaine, la jeune femme dont le sort est devenu une affaire d’Etat se disait « préparée au pire » dans les colonnes de la Voix du Nord. Ses parents seront reçus ce lundi par le président Nicolas Sarkozy.

 

 

 

Pires amis d’égypte 2011/02/11

  journaliste,détention,  Egypte, RSF, manifester, Paris, président, rue,  Hosni Moubarak,  reporter, étranger, Egyptien,  agresser, Français, arrestation,  ministre française des affaires étrangères, Michèle Alliot-Marie,  liberté, émotion, pression, violence,société de production audiovisuelle, Magnéto Presse,salarié,Amnesty International,  porte-parole , manifestant,affichette,info,photographie,ambassade,  forces de l'ordre,chasse aux sorcières,agression, arrêter,lyncher,passage à tabac,Sophia Amara, Pedro da Fonseca, reportage, Canal+,  sécurité, droit, économie, social,  Caire,arme,secret

cliquer pour agrandir

Le Point Deux journalistes détenus en Egypte, RSF manifeste à Paris – Depuis le retour dans la rue des partisans du président Hosni Moubarak, mercredi, plusieurs reporters étrangers et égyptiens ont été agressés et d’autres, dont des Français, ont été arrêtés durant plusieurs heures. La ministre française des Affaires étrangères, Michèle Alliot-Marie, a annoncé avoir demandé à son homologue égyptien que « tout soit mis en oeuvre » pour que les ressortissants français soient localisés et remis immédiatement en liberté. Dans un communiqué, elle fait part de sa « grande émotion après le récit de certains journalistes français qui ont subi des pressions et des violences tout à fait inacceptables. » Vendredi, deux journalistes de la société de production audiovisuelle Magnéto Presse étaient détenus en Egypte, ainsi qu’un salarié d’Amnesty International, a dit le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères. Les manifestants de RSF ont tenté de coller des affichettes marquées des mots « Ici on tue l’info » et des photographies de journalistes arrêtés en Egypte sur les murs de l’ambassade, située dans le XVIe arrondissement de Paris, avant d’être repoussés par les forces de l’ordre. « Depuis le mercredi 2 février, les journalistes ont fait l’objet d’une véritable chasse aux sorcières et ont dû faire face des violences répétées par les partisans du régime de Hosni Moubarak », proteste RSF dans un communiqué. « La liste des journalistes agressés, arrêtés, lynchés, passés à tabac ne cesse de s’allonger ». Les deux journalistes de l’agence Magnéto Presse, Sophia Amara et Pedro da Fonseca, qui réalisaient un reportage pour Canal+, ont été arrêtés lors d’une descente des forces de sécurité au Centre égyptien des droits économiques et sociaux au Caire. Ils ont été emmenés par des hommes en armes dans un lieu inconnu depuis plus de 24 heures, indique l’agence dans un communiqué.

 

Un parrain, c’est bien, deux par deux, ça va plus vite 2010/11/12

(cliquer pour agrandir)

France Inter – Pourquoi Gérald Dahan est viré.	Le contrat de l'humoriste Gérald Dahan qui tenait une chronique quotidienne sur France Inter n'est pas renouvelé. L'intéressé dénonce un problème politique. Gérald Dahan,Philippe Val,France Inter,Humoristes,Licenciement,Politique,Michèle Alliot-Marie, ministre d'État, garde des Sceaux,

France-Soir : ( 31/10/10) France Inter – Pourquoi Gérald Dahan est viré.Le contrat de l’humoriste Gérald Dahan qui tenait une chronique quotidienne sur France Inter n’est pas renouvelé. L’intéressé dénonce un problème politique.

 

 
%d blogueurs aiment cette page :