Pacôme Sweet Homme

Un SDF sympatoche, par solitude, en vient à discuter société et politique avec … un pigeon TRÈS cynique !

Les dents de l’amer 2011/02/21

cliquer pour agrandir

Le Monde : Charm el-Cheikh visée par des attaques meurtrières de requins – Série noire à Charm el-Cheikh. Une septuagénaire allemande a été tuée dimanche par un requin alors qu’elle nageait dans la mer Rouge devant son hôtel de cette station balnéaire égyptienne très prisée. Il s’agit de la troisième attaque en à peine une semaine d’un squale contre des baigneurs dans ce port à l’eau translucide situé au croisement de la mer Rouge et du golfe d’Aqaba.
Une responsable de l’hôtel Hyatt Regency a précisé que la victime nageait avec un tuba devant l’établissement lorsqu’elle a été attaquée. « Le corps de la touriste a été repêché après qu’elle eut été attaquée par un requin qui a dévoré sa cuisse gauche et son avant-bras droit », a précisé une source médicale. « Il y a malheureusement eu un décès, à Naama Bay. Nous sommes en train de sortir tout le monde de l’eau », a confirmé Mohammed Salem, membre d’un organisme officiel pour la conservation du Sud-Sinaï.

Yahoo : Hosni Moubarak à Charm el-Cheikh, si loin de la rue égyptienne – La retraite de l’ex-président de l’Egypte Hosni Moubarak à la station balnéaire de Charm el-Cheikh illustre le fossé qui s’est creusé entre l’ancien raïs et la majeure partie des 80 millions d’Egyptiens. L’armée prépare l’après-Moubarak – L’armée suspend la Constitution et dissout le Parlement – Premiers contacts entre Israël et le pouvoir militaire égyptien. A la fin de ses trente années au pouvoir, Hosni Moubarak, à la santé déclinante, a multiplié ses séjours à Charm el-Cheikh, où il y possédait une résidence officielle en tant que président. Et quand sa démission forcée a été annoncée à la télévision d’Etat vendredi, il se trouvait déjà avec sa famille sur les bords de la mer Rouge. Mais l’ancien raïs restera-t-il à Charm el-Cheikh, déclarée « ville de la paix », en raison du nombre de sommets internationaux qui y ont été organisés ? Certaines rumeurs font état d’un départ à l’étranger de l’ancien président, âgé de 82 ans. L’Allemagne pourrait faire partie des destinations possibles. Moubarak avait coutume de se rendre dans ce pays pour y recevoir des soins, une autre habitude qui montre l’éloignement de l’ancien président avec son peuple, qui constate au quotidien la détérioration des services de santé publics.

 

 

Charm el-Cheikh, requin, tuer, mer Rouge, hôtel,squale, baigneur, port, golfe d’Aqaba,décès,Sinaï, Hosni Moubarak,président ,Egypte,raïs,armée,constitution,parlement, Israël, santé,démission, télévision,état,rumeur, étranger,Allemagne,soin,peuple, service de santé,

 

Pires amis d’égypte 2011/02/11

  journaliste,détention,  Egypte, RSF, manifester, Paris, président, rue,  Hosni Moubarak,  reporter, étranger, Egyptien,  agresser, Français, arrestation,  ministre française des affaires étrangères, Michèle Alliot-Marie,  liberté, émotion, pression, violence,société de production audiovisuelle, Magnéto Presse,salarié,Amnesty International,  porte-parole , manifestant,affichette,info,photographie,ambassade,  forces de l'ordre,chasse aux sorcières,agression, arrêter,lyncher,passage à tabac,Sophia Amara, Pedro da Fonseca, reportage, Canal+,  sécurité, droit, économie, social,  Caire,arme,secret

cliquer pour agrandir

Le Point Deux journalistes détenus en Egypte, RSF manifeste à Paris – Depuis le retour dans la rue des partisans du président Hosni Moubarak, mercredi, plusieurs reporters étrangers et égyptiens ont été agressés et d’autres, dont des Français, ont été arrêtés durant plusieurs heures. La ministre française des Affaires étrangères, Michèle Alliot-Marie, a annoncé avoir demandé à son homologue égyptien que « tout soit mis en oeuvre » pour que les ressortissants français soient localisés et remis immédiatement en liberté. Dans un communiqué, elle fait part de sa « grande émotion après le récit de certains journalistes français qui ont subi des pressions et des violences tout à fait inacceptables. » Vendredi, deux journalistes de la société de production audiovisuelle Magnéto Presse étaient détenus en Egypte, ainsi qu’un salarié d’Amnesty International, a dit le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères. Les manifestants de RSF ont tenté de coller des affichettes marquées des mots « Ici on tue l’info » et des photographies de journalistes arrêtés en Egypte sur les murs de l’ambassade, située dans le XVIe arrondissement de Paris, avant d’être repoussés par les forces de l’ordre. « Depuis le mercredi 2 février, les journalistes ont fait l’objet d’une véritable chasse aux sorcières et ont dû faire face des violences répétées par les partisans du régime de Hosni Moubarak », proteste RSF dans un communiqué. « La liste des journalistes agressés, arrêtés, lynchés, passés à tabac ne cesse de s’allonger ». Les deux journalistes de l’agence Magnéto Presse, Sophia Amara et Pedro da Fonseca, qui réalisaient un reportage pour Canal+, ont été arrêtés lors d’une descente des forces de sécurité au Centre égyptien des droits économiques et sociaux au Caire. Ils ont été emmenés par des hommes en armes dans un lieu inconnu depuis plus de 24 heures, indique l’agence dans un communiqué.

 

Sécurité sociale 2011/02/09

liberté, égalité, fraternité, monuments, identité, nationalité, étranger, débat,identité nationale, France,  procès, musulman, humain, canadien, francophonie,  lutte,langue, concurrence,anglais,français, internationale, devise, national, mots croisés, édifice, public,république,service public, privatisation, identité, redistribution, pauvre, riche, répartition, impôt, taxe, carbone,sécurité sociale, rentabilité, soigner,

Cliquer pour agrandir

Pensée libre : Liberté, égalité, fraternité sur nos monuments, l’identité nationale et l’image que l’on renvoie à l’étranger – Actuellement le grand débat sur l’identité française qui a tourné en procès des musulmans, débat malsain qui anime tout le mauvais de l’Homme ; que vont me demander les Canadiens francophones, les plus à l’écoute de la France, dans leur lutte constante et difficile de porter haut notre langue en concurrence avec l’anglais. La France garde l’image à l’internationale de notre devise nationale, dont on ne voit même plus les mots croisés tous les jours sur tous nos édifices publics : Liberté, Egalité, Fraternité, ces trois mots essentiels de notre République sont comme trahis ces temps-ci dans tous les domaines : services publics privatisés, doute de la bonne foi des nouveaux Français dans le choix de leur identité, redistribution des pauvres vers les riches dans la répartition des impôts (dont la taxe carbone), sécurité sociale qu’il faut rentable à tout prix plutôt que soignante, etc…

 

 
%d blogueurs aiment cette page :