Pacôme Sweet Homme

Un SDF sympatoche, par solitude, en vient à discuter société et politique avec … un pigeon TRÈS cynique !

Omar de Sarkozy 2011/09/22

Filed under: Uncategorized — Frédéric Baylot @ 12:01
Tags:
Cliquer pour agrandir

L’Express : Dans leur ouvrage « Sarkozy m’a tuer », les journalistes Fabrice Lhomme et Gérard Davet ont recueilli les témoignages et les accusations de 27 victimes du sarkozysme. Le président de la République n’aime pas qu’on se mette en travers de son chemin. Comme, avant lui, Jacques Chirac et François Mitterrand, son ascension est semée d’adversaires éliminés, de partisans sacrifiés ou de simples Français embarqués par accident dans une histoire trop grande pour eux. Mais, avec Nicolas Sarkozy, la machine à évincer s’est dotée de deux rouages supplémentaires: d’abord, la cause de l’élimination d’un « gêneur » peut être une simple exigence de communication ; ensuite, l’humiliation est couramment pratiquée, parce qu’elle permet de faire savoir que le clan présidentiel, une fois de plus, a été le plus fort. Dans leur livre, Fabrice Lhomme et Gérard Davet, grands reporters au Monde, sont allés à la rencontre de 27 victimes du sarkozysme. Leur ouvrage est une bombe lancée dans la présidentielle. 

Publicités
 

y’a quelqu’un qui m’a dit (2) 2011/04/08

Filed under: Uncategorized — Frédéric Baylot @ 12:01
Tags: , , , ,

cliquer pour agrandir

France 2 : Le quatrième album de Carla Bruni ne sortira pas avant la fin du mandat présidentiel de Nicolas SarkozyC’est ce qu’a annoncé vendredi son agent Bertrand de Labbey en arguant de la proximité des élections présidentielles. « Sortir un album à la rentrée 2011 aurait compromis la promotion car les élections présidentielles sont trop proches », a-t-il expliqué.En évoquant l’album, les médias,  dont les radios, auraient pu faire croire que c’était une façon détournée de soutenir son mari et beaucoup auraient sans doute choisi alors de ne pas en  parler », a ajouté M.de Labbey. « De son côté, Carla Bruni n’aurait pas pu s’exprimer, se trouvant sans doute confrontée systématiquement à des questions ne concernant pas son album.  Sans difficultés, elle a convenu qu’une sortie après les élections était plus judicieuse », a-t-il ajouté. – Au menu notamment, « Dolce Francia », adaptation italienne de la chanson « Douce France » de Charles Trenet, dont la divulgation mi-février d’une maquette précoce par le Midi Libre a provoqué l’ire de la première Dame de France.

 

 

y’a quelqu’un qui m’a dit 2011/04/04

Filed under: Uncategorized — Frédéric Baylot @ 12:01
Tags: , , ,

cliquer pour agrandir

Atlantico : Alors qu’elle fait ses débuts au cinéma dans le film de Woody Allen, « Minuit à Paris », Carla Bruni-Sarkozy a décidé de repousser la sortie de son prochain disque pour se consacrer entièrement à la carrière de son époux. – Jusqu’à présent, l’ex top modèle pensait qu’elle pouvait cumuler les fonctions. Les Français, croyait-elle, s’habitueraient progressivement à être représentés par une première dame qui a « un métier » comme elle dit, celui de chanteuse. Ils pourraient même juger cela moderne, apprécier que le couple présidentiel ne vive pas aux crochets de la République. Tout au contraire, les Français, notamment les plus démunis, trouvent déplacé que la première dame de France pousse la chansonnette sur les plateaux télé pendant qu’eux se débattent dans le marasme de la crise économique et sociale. – De surcroît, la promotion du dernier album de Carla Bruni, au cours de l’été 2008, astucieusement intitulé Comme si de rien n’était s’était révélée catastrophique. Constamment mise en demeure de s’expliquer sur le mélange des genres artistique et politique, l’artiste n’avait pas pu défendre son travail. Conséquences néfastes pour les ventes de son disque mais aussi, et c’est sans doute plus grave, pour l’image de son mari moqué par les commentateurs sur le thème : Sarkozy va droit dans le mur mais fait Comme si de rien n’était. Je vous passe les railleries des humoristes sur la voix de petit chat de Carla qui, à ses débuts, ravissait pourtant les chroniqueurs spécialisés tout émoustillés par son timbre cassé caractérisant les interprètes italiens.

 

brainstorming 2011/03/04

Filed under: Uncategorized — Frédéric Baylot @ 12:01
Tags: , , , ,

cliquer pour agrandir

 

la loi du silence 2011/01/24

(cliquer pour agrandir)

Hirsch, Copé, collabos,dénonciation, gitan, Shoah,dirigeant, droite, exploiter, référence, fascisme,protéger, turpitude,affaire, Woerth, UMP, imagerie, livre, Martin Hirsch, conflits d'intérêts, finance,  avocat, député, maire,JF. Copé,  président, groupe parlementaire, Juifs, guerre, récidiviste,affaire Woerth,  Ségolène Royal, Front National, corruption, régime, Sarkozy, polémique,2e guerre mondiale,  Bruni-Sarkozy, exploitation, fins,intimidation, presse, patron,administration fiscale, régime de Vichy

Mediapart Copé exploite la Shoah. Les dirigeants de la droite n’hésitent jamais à exploiter les références au fascisme et à la Shoah pour protéger leurs turpitudes. L’affaire Woerth l’a abondamment démontré. Une nouvelle fois un dirigeant UMP a recours à cette imagerie. Mis en cause par un livre de Martin Hirsch à propos de ses conflits  financiers d’intérêts ( il est avocat d’affaires en même temps que député, maire…) JF. Copé,  président du groupe parlementaire UMP a répliqué le 26 septembre en traçant un parallèle entre cette mise en cause et la dénonciation des Juifs pendant la guerre. Copé est un récidiviste. Dans l’affaire Woerth, il avait assimilé Ségolène Royal au Front National pour avoir osé évoquer la corruption du régime Sarkozy. En comparant une polémique sur les conflits d’intérêts et la situation durant la 2e guerre mondiale, Copé banalise et salit la Shoah. Il suit ainsi l’exemple de Sarkozy et de Mme Bruni-Sarkozy qui ont initié cette exploitation de la Shoah à des fins d’intimidation de la presse  et de défense des patrons face à l’administration fiscale comparée au régime de Vichy.

 

le côté obscur de la force 2011/01/19

(cliquer pour agrandir)

élève, lycée ,privé, catholique, Myriam, invités, président, Sarkozy,chance, ARCU, Accueil, relation, client, usager, rectorat,académie, Toulouse, établissement, professionnel, visite, Nicolas Sarkozy, usine, Airbus,  vœux,forces économiques  La Dépêche : Soixante-dix élèves du lycée privé catholique Myriam pour accueillir les invités du président Sarkozy. « On a trop de chance ! » se réjouit Sabrina, élève en section ARCU (Accueil relations clients usagers) du lycée Myriam. Le rectorat de l’académie de Toulouse a choisi cet établissement professionnel privé pour participer à la visite présidentielle de Nicolas Sarkozy aux usines Airbus, dans le cadre de ses vœux aux forces économiques.

 

un demi pour un quart 2010/12/29

(cliquer pour agrandir)

demi, Pacôme, femme enceinte, grossesse, boire, alcoolisation, Pigeon,oublier, Sarko, Sarkozy, impopularité, TNS-Sofres,cote de popularité, Nicolas Sarkozy, opinions,Sofres, Figaro-magazine, baromètre,  élection ,confiance, Premier ministre, François Fillon, remaniement , gouvernement,  chef de l'Etat, droite,  classes sociales aisées,sympathisants ,UMP, extrême-droite, femmes enceintes, boire,alcool, risques, enfant, pictogramme , maternités, bébé, syndrome d’alcoolisation fœtale,

Le Point : Sarkozy au plus bas de sa popularité à 24% pour TNS-Sofres. La cote de popularité de Nicolas Sarkozy tombe à 24% de bonnes opinions en décembre selon un sondage TNS-Sofres pour le Figaro-magazine, son score le plus bas dans ce baromètre depuis son élection en 2007. Il perd deux points par rapport au mois de novembre, la proportion des personnes déclarant ne pas lui faire confiance restant stable à 71%. Son Premier ministre François Fillon, reconduit le mois dernier, perd aussi trois points à 35% de bonnes opinions contre 59% de mauvaises, chiffre en hausse de deux points. Trois semaines après le remaniement du gouvernement, le chef de l’Etat est très fortement impopulaire dans toutes les catégories, même dans celles qui sont plus proches de la droite, comme les classes sociales aisées (66% de mauvaises opinions) ou les plus de 65 ans (57% de mauvaises opinions). Même parmi les sympathisants de l’UMP, il récolte 24% de mauvaises opinions et 35% plus largement parmi les sympathisants des partis de droite et d’extrême-droite.

Le Parisien : Près de 25% des femmes enceintes continuent de boire. Selon une étude publiée aujourd’hui, jusqu’à 25 % des femmes enceintes continuent de consommer de l’alcool, malgré les risques qu’elles font courir à leur enfant.  Trois ans tout rond que le pictogramme est arrivé sur les bouteilles d’alcool. Une silhouette de femme enceinte un verre à la main, barrée de rouge. Mais le message « zéro alcool pendant la grossesse », lui, n’est pas passé dans les mœurs. Et une évaluation récente menée dans plusieurs maternités révèle que 17 à 25% des Françaises continuent à boire régulièrement lorsqu’elles sont enceintes (1 verre de temps en temps), dont 6% en excès (2 verres ou plus dans la même journée). Un constat alarmant qui sera dressé ce matin par le professeur Mickaël Naassila, spécialiste des effets de l’alcool sur le cerveau de l’enfant, lors d’un colloque de l’Inserm (Institut national de la santé et la recherche médicale) aujourd’hui à Paris. Un bébé français sur cent exposé à l’alcool. C’est l’estimation unanime des experts : un bébé français sur cent est exposé à l’alcool, même si les dégâts peuvent passer inaperçus à la naissance. Tous les bébés n’ont pas le syndrome d’alcoolisation fœtale (SAF), qui reste la première cause de retard mental en France et concerne 1 à 3 naissances pour 1000, avec des bébés au visage particulier (face plate, nez court, oreilles basses, lèvre supérieure très fine, yeux un peu bridés…) avec des déficiences mentales, voire des malformations cardiaques, rénales, etc. Enormément d’enfants ont des séquelles de l’alcool beaucoup plus discrètes.

 

 
%d blogueurs aiment cette page :