Pacôme Sweet Homme

Un SDF sympatoche, par solitude, en vient à discuter société et politique avec … un pigeon TRÈS cynique !

grande cause petits effet 2011/01/28

 

Sécurité,femmes,Brice Hortefeux, délinquance,  violences,fait de société,grande cause nationale,exécutif, police, gendarmerie,Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales, ONDRP, bilan, violences aux personnes,brutalité, arme,criminologue, Alain Bauer,nœud du problème,agression,domicile,RMC, ministre de l'Intérieur,  interview, Figaro ,  conférence de presse,association, viol,Caroline de Haas,  Osez le féminisme

Cliquer pour agrandir

JDDSécurité: Hortefeux oublie les femmes – Brice Hortefeux a communiqué les chiffres de la délinquance, qu’il estime en baisse. Mais il s’est gardé d’évoquer la hausse des violences faites aux femmes en 2010. Un fait de société notable qui semble pourtant délaissé – La lutte contre les violences faites aux femmes avait été désignée « grande cause nationale » de l’année 2010 par l’exécutif. Ironie du sort, les chiffres de l’activité policière et gendarmique contre la délinquance, qui ont été publiés vendredi par l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP), dressent un sombre bilan: les violences aux personnes sont en hausse de 2,5% par rapport à 2009. Parmi les critères retenus, les brutalités faites sans armes à l’encontre des femmes ont augmenté de 13%. – A la tête de l’ONDRP, le criminologue Alain Bauer estime que ces faits sont le « nœud du problème »: « Nous avons une très grande augmentation des agressions contre des femmes en dehors de leur domicile », a-t-il déploré vendredi sur RMC avant d’insister: « C’est l’élément marquant des chiffres 2010. » – Un « élément marquant » que le ministre de l’Intérieur, Brice Hortefeux, s’est bien gardé de commenter. Ni dans son interview au Figaro , ni lors de sa conférence de presse de vendredi matin. Les associations, elles, fulminent. « Au lendemain de cette année 2010, pendant laquelle une grande cause nationale avait été déclaré, il y a toujours 75.000 femmes violées et aucun moyen mis à la disposition de cette lutte », dénonce Caroline de Haas, porte-parole du collectif Osez le féminisme

 

Qu'en dites-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s